Archives du mot-clé salarié

L’accompagnement du salarié cadre dans un processus de départ négocié

Beaucoup de cadres, malgré la conjoncture actuelle, cherchent à quitter l’entreprise dans laquelle ils sont salariés. Pour autant, ils préfèrent éviter une démission qui les priverait des indemnités de rupture et surtout de la possibilité de s’inscrire à Pôle emploi, donc de percevoir les indemnités afférentes.

Plan de l’article:

I) Le contexte juridique

II) La préparation du dossier

III) La détermination de l’indemnité

Toutes ces composantes apparentent la négociation d’un départ à un jeu de stratégie sur lequel il faut avancer peu à peu et avec discrétion ses pions en prenant soin de ne pas dévoiler sa stratégie à l’adversaire. Il est donc indispensable dans ces conditions de garder le recul nécessaire à une prise en considération objective des éléments du dossier. C’est en cela qu’un tiers expérimenté pourra apporter son conseil, mais aussi son soutien !

 

Vous pouvez consulter l’article dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant Les Echos.

La prolongation du préavis de rupture nécessite l’accord préalable du salarié

Rappelons que l’absence de convention écrite équivaut à l’existence d’un contrat de travail à durée indéterminée et à temps complet.

Qu’également, toute modification des conditions substantielles de travail requiert l’accord préalable du salarié.

La Cour de Cassation vient d’ajouter de façon explicite un nouvel élément à la liste déjà exhaustive des écrits impératifs, à la suite d’une affaire dont elle a eu à trancher.

Un salarié, licencié pour motif économique avec préavis conventionnel de deux mois, a poursuivi son travail dans la même entreprise à l’expiration de cette période pendant environ un mois.

Dans cette affaire, la Cour de Cassation a considéré que la période d’un mois travaillée par le salarié était un nouveau contrat de travail.

Dans ces conditions, il appartenait à l’employeur, à l’issue du préavis prolongé, de respecter la procédure de licenciement et de lui accorder un nouveau préavis, faute de quoi, la rupture se traduisait en un licenciement sans cause réelle et sérieuse, avec les condamnations inhérentes (indemnité compensatrice de préavis, indemnité pour non-respect de la procédure de licenciement, dommages et intérêts pour rupture abusive).

(Cass. soc., 15 mai 2012, n°10-26.811, Sté Les Louteaux c/ Brichet)