« Alors qu’au Japon les femmes s’insurgent contre l’obligation de porter des talons hauts dans certains secteurs professionnels, en France, le code du travail n’empêche pas un employeur de dicter la tenue de ses salariés, jusqu’à pouvoir imposer une féminité stéréotypée, surtout dans les emplois précaires.

« Une performance de genre érotisée»

Et en France ? Le code du travail ne protège pas mieux les salariées qu’ailleurs. L’avocate Valérie Duez-Ruff, spécialiste des risques psychosociaux et des discriminations affirme que «le code du travail ne contient aucun article interdisant à un employeur d’obliger une salariée à porter des talons».

Pour lire l’article dans son intégralité cliquer ici