Côté salariés

32% de salariés français “pensent fréquemment à changer d’emploi”.[1]

Que ce soit en raison d’un contexte interne ou économique difficile ou au contraire en période de croissance, les salariés veulent changer de poste, espérant ainsi trouver un emploi plus stimulant ou mieux rémunéré.

Parfois le salarié trouve un nouveau poste qu’il veut rapidement rejoindre. La démission sera alors le mode de rupture le plus rapide.

Plus souvent, la situation du salarié n’est pas aussi tranchée.

Il peut désirer son départ ou subir la volonté de rupture de l’employeur.

L’une ou l’autre situation appelle une négociation, qui pourra aboutir à une rupture conventionnelle homologuée ou, plus traditionnellement, à un licenciement suivi d’un protocole transactionnel.

Les enjeux de cette négociation sont alors d’autant plus élevés que le poste détenu par le salarié est stratégique.

Mais un poste clef dans une entreprise ne suffit pas à réussir une bonne négociation.

En effet, une négociation correctement menée doit refléter des concessions réciproques pour chaque partie.

Du moins en apparence car toute la difficulté réside dans la minimisation des concessions consenties par le client.

C’est la raison pour laquelle aucune négociation ne peut aboutir de façon satisfaisante sans une préparation rigoureuse en amont.

Aussi, le premier rendez-vous de Maître Valérie Duez-Ruff avec le client permet de réaliser un audit complet de sa situation et de ses attentes.

Chaque dossier est unique car chaque client présente des souhaits particuliers qui seront amenés à varier suivant les époques de sa vie.

Grâce à son sens de l’écoute et à sa prise en considération de l’intérêt du client avant tout autre élément, Maître Valérie Duez-Ruff établit alors une feuille de route qui évoluera pendant la phase de préparation, en permanente adaptation aux (ré)actions de la partie adverse.

chronologie

La phase de préparation, qui peut parfois durer plusieurs mois voire même un an, permet de poser les jalons discrets d’une situation qui se dévoilera le moment opportun.

A chaque instant, Maître Valérie Duez-Ruff se trouve aux côtés du client pour apporter une réponse immédiate à toute interrogation et pour valider chacune de ses actions. Elle est ainsi joignable en permanence par voie électronique ou téléphonique et répond dans les vingt-quatre heures au client.

Le client se repose alors intégralement sur l’expertise de Maître Valérie Duez-Ruff et bénéficie pleinement du recul et de la sérénité apportés par l’accompagnement constant de son avocat.

Quand toutes les conditions sont réunies pour optimiser la négociation de départ, Maître Valérie Duez-Ruff entre directement en relation avec la partie adverse pour discuter les points essentiels. Cette phase dure en moyenne de deux semaines jusqu’à deux mois.

Une fois l’accord intervenu, il ne reste plus qu’à en formaliser les termes par un protocole transactionnel qui reprend l’ensemble des obligations et des concessions de chaque partie.


[1] http://www.modesrh.com/index.php/post/2012/04/24/Enquete-Kelly-Services-Attirer-et-fideliser-les-meilleurs-talents

Pour une lecture plus approfondie, lire l’article L’accompagnement du salarié cadre dans un processus de départ négocié