Archives pour la catégorie Revue de presse

interview de Valérie Duez-Ruff sur Cnews lors de l’émission du 30 août 2021.

Avocate spécialisée en droit du travail, en particulier sur l’accompagnement des dirigeants, Valérie Duez-Ruff a plus « d’une corde à son arc ». Féministe engagée, elle a créé l’association « Moms à la barre » pour aider ses consœurs à lutter contre les discriminations qui subsistent dans leur métier, et parallèlement, elle a publié le « code de la mère active ». Forte de son expérience juridique, elle a développé une méthode de coaching qui prône l’épanouissement personnel et la réussite grâce au decisiowning qui repose sur la prise de décision. Rencontre avec cette accompagnatrice dans la réussite.

Valérie Duez-Ruff a été interviewée par la chaîne Bsmart pour analyser le sujet du harcèlement au travail et des phénomènes MeToo et BalanceTonPorc.

On parle ici de harcèlement moral et sexuel, de phénomène d’emprise et aussi de personnalité, type hypersensibles, haut potentiel (HPI), zèbres…

Pour visionner l’interview, cliquez sur le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=Ld0QFqUr7Ag

Valérie Duez-Ruff a été interviewée par BSmart TV sur les effets du confinement et de la Covid sur les français grâce à sa double casquette d’avocate et coach : stress, perte de sens, de repaires, de motivation tant pour les jeunes que pour les entrepreneurs et les salariés mais aussi les entreprises, qui licencient.

Retrouvez des extraits de l’interview en cliquant ICI

BFM TV a interviewé Valérie Duez-Ruff pour connaître les modalités de prise en charge des dépenses occasionnées par le télétravail

Pour visionner sa réponse, cliquez sur le lien suivant : BFM TV

Me Valérie Duez-Ruff a été interviewée par la chaîne CNews pour savoir si les grévistes pouvaient légalement bloquer des raffineries dans l’exercice de leur droit de grève. Les forces de l’ordre peuvent-elles expulser des salariés grévistes occupant une raffinerie ?

Pour retrouver l’interview audio de Me Valérie Duez-Ruff, cliquer ici.

Pour l’interview en plateau, cliquer ici.

À LA LOUPE – Imaginez une grève où tous les trains circuleraient normalement mais les usagers voyageraient sans payer ? Cette idée s’appelle la grève par la gratuité, réclamée par plusieurs élus et le syndicat Sud-Rail. Pourtant, elle n’est jamais appliquée. Voici pourquoi.

Me Valérie Duez-Ruff a été interviewée par LCI sur la grève de la gratuité.

Si aucun agent ne pratique aujourd’hui la grève de la gratuité, c’est par la crainte d’être sanctionné. Comme l’explique pour LCI l’avocate Valérie Duez-Ruff. “La SNCF considère que le fait de faire voyager gratuitement des clients est une faute professionnelle, puisque cela consiste à être à son poste de travail sans exercer les missions pour lesquelles l’agent est rémunéré. Il s’agit donc d’un manquement contractuel grave, justifiant des sanctions telles que des blâmes.”

Me Duez-Ruff nous explique le raisonnement de la CEDH. “D’après les conclusions, cette gratuité temporaire peut être considérée comme ‘une action collective d’ordre général dans le contexte de l’exercice des droits syndicaux’. Ainsi, les actions judiciaires en dommages et intérêts engagées par l’administration turque ont constitué ‘une ingérence dans leur droit à la liberté d’association’. L’action des grévistes turcs est donc licite.” 

Pour retrouver l’intégralité de l’article, cliquer sur ce lien LCI

A la suite d’une collision entre un TER et un camion sur un passage à niveau mercredi 16 octobre 2019, des cheminots ont exercé leur droit de retrait, entraînant l’annulation de nombreux trains, en période de vacances scolaires.

La direction de la SNCF et le gouvernement ont contesté le recours au droit de retrait, affirmant qu’il s’agissait en réalité de grève sauvage.

Plusieurs médias ont interviewé Valérie Duez-Ruff pour avoir un éclairage juridique sur ces deux notions et les risques encourus par les cheminots absents.

Le Figaro

BFMTV

CNews